Qui sommes nous?

Avez-vous des liens avec l’Union Européenne ?

Non. Les fondations qui ont créé ce fonds commun sont des fondations indépendantes et privées qui disposent d’un capital propre. Ces fondations sont toutes basées en Europe . Toutes les fondations participantes en revanche sont membres du Centre Européen des Fondations, qui est un réseau de fondations basé à Bruxelles.

 

Pourquoi cette initiative?

Pourquoi avez-vous choisi l’appui aux projets à but non lucratif, alors que nous souffrons beaucoup du chômage, et que nous souhaiterions mettre en place des projets à but lucratif?

Les fondations qui contribuent à ce fonds ne sont pas autorisées à redistribuer les dons qu’elles collectent à des entreprises privées. Par ailleurs, il existe déjà plusieurs dispositifs d’appui à l’entreprenariat. Par ailleurs, ceci dit, les projets qui seront issus du dispositif Fikra contribueront au développement économique, social et culturel du Nord-Ouest et génèreront donc des emplois induits ou des sources de revenus pour les bénéficiaires du projet. Par exemple un projet qui vise à promouvoir une nouvelle filière ou à former des jeunes au chômage peut avoir un impact sur l’emploi.

 

Pourquoi avoir choisi le Nord-Ouest de La Tunisie ?

Nous avons souhaité contribuer à  répondre à des besoins prioritaires exprimés par la population elle-même. C’est la raison pour laquelle nous avons choisi une région de la Tunisie où les indicateurs socio-économiques étaient relativement bas et qui recevait également moins d’attention de la part des autres bailleurs de fonds. 

 

Les Critères de sélection

Est-ce que deux ou plusieurs individus porteurs d’idées différentes et appartenant à une même structure ou organisation peuvent postuler ? Est-ce qu’une personne peut soumettre plusieurs idées ?

Non, il appartient à la structure de choisir l’idée et la personne qui la porte. Fikra est aussi destiné aux individus qui ne sont pas forcément encore portés par une structure formalisée, mais qui bénéficient de l’appui d’un groupe et ont le potentiel de développer leur idée dans un cadre collectif. Il faudra que le porteur d’idée choisisse celle qui a le plus de potentiel et répond le mieux aux critères. Par souci d’équité, nous ne souhaitons pas concentrer notre appui aux mêmes individus ou structures. En résumé : une seule idée par personne et une seule idée par structure - si c’est une structure qui propose la personne.

 

Est-ce qu’un individu  originaire du Nord-Ouest mais qui n’y réside pas peut participer à l’appel à idées ?

Non. Fikra est une initiative créée pour aider les personnes qui ont le moins de possibilités d’accès aux formations et aux financements. Il est donc essentiel qu’elles soient basées dans le Nord-Ouest, et ce d’autant plus que l’incubation des idées s’y déroulera.

 

 Une personne qui a déjà reçu un financement pour la réalisation d’un projet et qui souhaite un financement complémentaire peut-elle  postuler ?

Non. Fikra soutient des idées et aide ceux qui les portent à les transformer en projet. Un projet déjà conceptualisé et financé n’est donc pas éligible à l’appel à idée.

 

 Une personne qui ne fait pas partie d’une organisation déjà constituée peut-elle participer à l’appel à idées?

Oui. Il faut que l’idée soit portée par un groupe ou par une communauté. Mais une fois qu’il s’agira d’un projet élaboré, susceptible de recevoir une aide financière, il devra être intégré au sein d’une organisation non gouvernementale (association ou coopérative à but non lucratif). Le cas échéant, pendant la phase d’incubation, une nouvelle ONG pourra être créée à cet effet.

 

Est-ce qu’un membre d‘une association, par exemple son/sa Président(e) peut porter l’idée ?

Oui, bien sûr du moment que l’association soutient la personne et qu’elle est désignée par l’association. 

 

Une idée qui ne peut se concrétiser qu’à travers un partenariat avec les structures de l’Etat est-elle éligible ?

Oui. Une personne peut avoir une idée qui ne peut être réalisable qu’en collaboration avec les structures étatiques. Le projet qui en découlera devra cependant être porté par une organisation non étatique car la plupart de nos fondations ne sont pas légalement autorisées à financer des structures publiques. De toute façon, toute idée de projet doit tenir compte des dispositifs publics existants.

 

Un fonctionnaire ayant une idée de projet dans le cadre de ses fonctions est-il éligible au dispositif ?

Oui bien sûr, mais le projet qui en découlera devra être porté par une organisation non-gouvernementale dans le cadre d’un partenariat avec le(s) service(s) de l’Etat ou de la collectivité locale concerné, pour les mêmes raisons que citées précédemment.

 

Un projet qui génère des revenus est-il éligible ?

Fikra vise à appuyer des projets à but non lucratif. Une organisation à but non lucratif peut générer un revenu, mais uniquement si celui-ci est réinvesti dans l'organisation pour poursuivre ses activités. Il peut s’agir d’une association ou d’une coopérative.

 

Pouvons-nous soumettre une idée d’un projet court qui prend fin après son exécution, par exemple la construction d’un puits dans un village ou d’un petit pont?

Oui, du moment que l’idée répond aux critères de sélection. Ceci dit, l’idée de départ pourra évoluer vers un projet légèrement différent suite à l’accompagnement proposé par Fikra, justement pour que le projet soit pensé en termes de durabilité. Dans l’exemple cité, cela permettra de vérifier si le puits est la meilleure solution ou qui s’occupera de la maintenance du pont?

 

Le processus de sélection des idées

Vous avez annoncé la sélection d’un maximum de 20 idées sur la région du Nord-Ouest, allez-vous appliquer le principe de l’équité entre les quatre gouvernorats et choisir une dizaine d’idées par gouvernorat ?

La provenance géographique n’est pas un critère, seuls comptent la pertinence de l’idée, son potentiel et la capacité de la personne qui la porte à la transformer en projet au service de la collectivité. 

 

Phase d’incubation des idées

En quoi consiste la phase d’incubation des idées ?

Cette phase d’incubation vise à aider les personnes qui seront sélectionnées à affiner leur idée afin qu’elle se transforme en projet réalisable. Un séminaire commun de plusieurs jours est envisagé afin de créer une synergie entre les différents candidats et de favoriser la formation sur des sujets communs, les échanges et le réseautage. Un accompagnement personnalisé sera ensuite fourni aux candidats sélectionnés sous diverses formes (coaching, visites de projets similaires etc.).

 

Quel sera le contenu des formations ? Est-ce un contenu technique spécialisé à chaque domaine d’action, ou est-ce un contenu généraliste ?

La formation initiale sera adaptée aux besoins de ceux qui les portent. Il est donc difficile de la définir à l’avance. Elle aura pour but de les outiller méthodologiquement pour passer de l’idée au projet. Elle permettra aussi d’échanger sur les différentes idées et de créer du lien entre les différents porteurs d’idées. L’appui spécialisé se fera davantage après par un coaching individualisé. 

 

Pourquoi s’écoule-t-il plusieurs mois entre la sélection des idées et le financement des projets ?

Fikra n’est pas un appel à projets classique qui a pour but de financer des projets déjà conceptualisés. Le programme souhaite accompagner la phase de montage et de conception des projets. Nous pensons qu’un projet bien pensé, grâce à des personnes formées et outillées pour le monter, aura davantage de chances de réussir et de trouver les financements complémentaires dont il aura besoin. Cet accompagnement collectif et individuel nécessite un peu de temps mais qui ne sera pas du temps de perdu si les projets qui en sont issus sont de bien meilleure qualité. 

 

Financements et suivi des projets

Est-ce que le soutien apporté par Fikra  peut couvrir des frais de fonctionnement (salaires, loyer, équipements…) ?

Le soutien apporté par Fikra pourra couvrir tout ou partie des besoins liés à la mise en place du projet après la phase d’incubation, y compris les frais de fonctionnement, à condition bien sûr que ce projet réponde toujours aux critères de sélection. Toutefois il s’agira d’un montant financier visant à servir de levier pour  chercher ensuite des financements complémentaires auprès d’autres bailleurs de fonds.

 

Comment les financements seront-ils versés ? En une seule fois ou échelonnés ? Quelles sont les procédures administratives que vous allez appliquées pour suivre l’exécution du projet  sélectionné ?

Le versement des fonds pour les projets qui seront retenus à l’issue de la phase d’accompagnement des porteurs d’idée sera échelonné au cas par cas en fonction de la nature du projet. Dans tous les cas un compte-rendu narratif et financier devra être validé pour donner lieu au paiement de la tranche suivante. 

 

Qui est le responsable légal d’un  projet sélectionné pour un appui? Est-ce la personne qui a portée l’idée au départ ou la structure qui est responsable de la mise en œuvre du projet qui en découle ?

La personne qui porte l’idée et est formée et accompagnée pour développer le projet a une responsabilité plutôt morale dans le suivi de sa mise en œuvre. La structure qui recevra les fonds et devra rendre des comptes sur l’utilisation des fonds. Si la personne ne fait pas partie de la structure qui mettra en place le projet, cette double responsabilité pourra donner lieu à une contractualisation afin de clarifier les rôles de chacun.

Soumettez Votre Idée

Notre actualité

  • Signature des conventions du 3ème appel à idées
    Suite à la finalisation de la première phase d'incubat...

Vous avez une idée utile
pour votre communauté,

nous sommes à vos
côtés pour la réaliser ...

Témoignages

Ammar Belghith :

" Je suis un artiste, je ne suis pas familier avec la gestion de projets et encore moins les chiffres ! Je n'aurais jamais cru que je pourrais réaliser moi-même mon plan d'affaires, ni pouvoir gérer mon projet tout seul. La formation a...